La grande traversée de la route des cétacés : 35 km de nage en solitaire contre les microplastiques

La grande traversée de la route des cétacés : 35 km de nage en solitaire contre les microplastiques

Le nageur et instructeur Giorgio Riva, qui a bouclé l'an dernier le tour de l'île d'Elbe à la nage (110 km), se lance dans une nouvelle aventure sportive à forte connotation environnementale : pour 2023, l'athlète de Brianza se prépare à réaliser la "Grande Traversée des Cétacés", 35 km de nage en solitaire séparant l'île de Capraia de l'île d'Elbe.

Prévue le samedi 27 mai, cette "nage écologique" sera réalisée pour sensibiliser à l'importance de la protection de l'environnement, en particulier la préservation des cétacés et de l'ensemble de l'écosystème marin. Un écosystème précieux mais extrêmement fragile, constamment menacé par la pollution omniprésente des microplastiques et des déchets plastiques en général. Un objectif très proche du cœur de la Perle de la mer Tyrrhénienne, immergé dans les nuances de cette mer qui baigne ses plus de 200 plages. En partant de l'île de Capraia, Giorgio Riva s'approchera de l'île d'Elbe kilomètre après kilomètre, en nageant le long de la même route que les cétacés empruntent chaque année lors de leurs migrations. Les eaux de l'île d'Elbe sont en effet riches en cétacés, qu'il s'agisse de colonies résidentes ou migratrices, notamment de dauphins et de rorquals communs, et il est possible de les admirer même très près de la côte, comme dans la zone occidentale de Sant'Andrea.

Le départ de cette nouvelle aventure sportive et environnementale est prévu à l'aube de Punta della Bellavista Capraia, et l'arrivée se fera environ 12 heures plus tard sur l'île d'Elbe à Punta Patresi.

Après le succès du tour de l'île d'Elbe et la grande visibilité qu'il a apportée, nous avons décidé de le doubler", commente Giorgio Riva, "Cette année encore, nous apportons notre message de protection et de valorisation de la mer et de ses habitants : en premier lieu les magnifiques cétacés qui parcourent cette route, mais aussi nous tous qui dépendons étroitement de cet écosystème".

L'initiative se déroulera en collaboration et avec le soutien, une fois de plus, de Giuseppe Debernardi de Sea Kayak Italy, qui la suivra avec son kayak. Il sera accompagné de Micaela Bacchetta (fondatrice et chercheuse au Centre) et de Roberto Rutigliano (commandant et chercheur à Ketos) avec un catamaran du Centro di Ricerca Cetacei dell'Isola d'Elba, une organisation qui étudie et protège les cétacés de l'archipel toscan. Matteo Galeazzi de @refill-now fait également partie des supporters. Avec son projet environnemental Refill-Now, créé pour réduire l'utilisation du plastique, il souhaite apporter un soutien encore plus important à l'initiative de Riva.

 

 

News similaires

Maratona-News-01
4 mai, 2023

Un week-end de grand sport à l'île d'Elbe

Capoliveri-Legend-News
5 avril, 2023

Capoliveri Legend XCO

Le grand cross-country s'arrête sur l'île d'Elbe pour la deuxième étape des Internazionali d'Italia Series. >

Tag

Suivez VisitElba

Mines de Rio Marina

Un emplacement stratégique pour la grande quantité d'hématite et de limonite immédiatement identifiée par l'empereur dès son débarquement sur l'île comme un axe stratégico-militaire.
Localisation : Rio Marina

Plage de Paolina

La plage doit son nom à l’îlot situé à quelques mètres du rivage, lui-même nommé d’après la sœur de Napoléon Bonaparte qui, selon une légende (probablement créée par un entrepreneur touristique dans les années 1960), aimait prendre le soleil sur ces rochers.

Lieu : Marciana

Villa San Martino

Destinée à être une résidence d’été, Napoléon achète la propriété à la famille Manganaro en 1814, avec l’intention de la transformer en une résidence confortable et raffinée qui n’aurait rien à envier aux demeures parisiennes.

Localisation : Località San Martino (Portoferraio)

Villa dei Mulini

Construit en 1724 par le grand-duc Gaston de Médicis, il fut la résidence urbaine de Napoléon lors de son premier séjour sur l’île d’Elbe.

Localisation : Portoferraio

Sanctuaire de Monserrato

Il a été construit en signe de reconnaissance en 1606 par José Pons y León des Ducs d’Arcos, gouverneur espagnol de Naples et premier gouverneur de la place de Longone (qui fait partie de l’État des garnisons). En septembre 1814, Napoléon, accompagné de Pons et de Bertrand, voulut visiter le sanctuaire.

Localisation : Località Monserrato (Portoazzurro)

Musée minéralogique MUM

Si l’économie de l’île repose aujourd’hui sur le tourisme, il n’en reste pas moins que les habitants de San Piero et de la côte ouest (Pomonte) ont vécu et continuent de vivre de leur granit et de leur marbre.

Localisation : San Piero in Campo

Port et tour de la marina de Marciana

Visite du port où Maria Walewska a débarqué et de la tour de guet armée visitée par Napoléon lui-même en 1814.

Localisation : Marciana Marina