Plage de Pomonte

Marciana

Pas une mais trois plages à taille humaine, idéales pour le snorkeling grâce à la présence d'une épave facile d'accès. Sur la gauche se trouvent également les plages des Tombeaux, facilement accessibles par bateau, préservées et sauvages.

La première plage que l'on rencontre en descendant du village est faite de galets et de cailloux polis par la mer avec une eau particulièrement transparente. Les amateurs de rochers peuvent continuer sur la droite jusqu'au bigo, une reconstruction d'une ancienne grue pour l'embarquement de blocs de granit, où ils peuvent s'allonger agréablement sur les falaises lisses qui plongent dans la mer. En continuant plutôt à gauche, après avoir traversé un petit pont en bois, vous trouverez la plage Quartiere ou Ogliera. Une étendue de galets plats et moyennement fins, d'environ 80 mètres de long, équipée de chaises longues, de parasols, de pédalos et d'un petit bar. En face de la plage, à 200 mètres, se trouve le rocher d'Ogliera, destination privilégiée des plongeurs et des amateurs de snorkeling en raison de la présence, dans ses fonds marins, de l'épave de l'Elviscott, un navire qui s'est échoué le 10 janvier 1972 et qui a ensuite été coulé. L'épave se trouve à une vingtaine de mètres à gauche du rocher, à une profondeur de 3 à 12 mètres, parfaitement visible. On peut y accéder en pédalo ou à la nage, même avec des enfants : on peut facilement y plonger pour la voir de près, la toucher, la traverser. La troisième plage, dite du Giardino, est une plage de sable foncé mélangé à du gravier, longue d'une centaine de mètres, complètement libre et sauvage, à laquelle on accède en entrant dans l'eau depuis la plage d'Ogliera ou en descendant un sentier depuis la route provinciale qui la surplombe. A noter également, sur la gauche, les plages des Tombeaux, facilement accessibles en bateau, préservées et sauvages.

Type de plage

Sable et galets

Recommandé dans les vents de :

Vent Grecale (NE), Vent d'Est (E)

Comment s'y rendre

Les plages sont accessibles depuis la place du village en quittant la route principale et en suivant un sentier de quelques centaines de mètres. Pendant la saison (juillet-septembre), la municipalité de Marciana assure un service de transport de passagers "Marebus" entre le village et les hameaux voisins (Sant'Andrea, Zanca, Patresi, Colle d'Orano, Chiessi).

Laissez-vous guider

En cliquant sur l’icône de la plage sur la carte, vous pouvez télécharger l’itinéraire directement sur votre smartphone. N’oubliez pas d’activer la localisation.

Services

Café
Idéal pour les passionnés de sport
Panorama subaquatique
Parking
Plage gratuite

Animaux acceptés

L’île d’Elbe est à l’avant-garde en matière de droits des animaux. La loi stipule que chaque municipalité peut réglementer l’accès aux plages de manière plus spécifique.

Exploration à 360° de la plage

Mines de Rio Marina

Un emplacement stratégique pour la grande quantité d'hématite et de limonite immédiatement identifiée par l'empereur dès son débarquement sur l'île comme un axe stratégico-militaire.
Localisation : Rio Marina

Plage de Paolina

La plage doit son nom à l’îlot situé à quelques mètres du rivage, lui-même nommé d’après la sœur de Napoléon Bonaparte qui, selon une légende (probablement créée par un entrepreneur touristique dans les années 1960), aimait prendre le soleil sur ces rochers.

Lieu : Marciana

Villa San Martino

Destinée à être une résidence d’été, Napoléon achète la propriété à la famille Manganaro en 1814, avec l’intention de la transformer en une résidence confortable et raffinée qui n’aurait rien à envier aux demeures parisiennes.

Localisation : Località San Martino (Portoferraio)

Villa dei Mulini

Construit en 1724 par le grand-duc Gaston de Médicis, il fut la résidence urbaine de Napoléon lors de son premier séjour sur l’île d’Elbe.

Localisation : Portoferraio

Sanctuaire de Monserrato

Il a été construit en signe de reconnaissance en 1606 par José Pons y León des Ducs d’Arcos, gouverneur espagnol de Naples et premier gouverneur de la place de Longone (qui fait partie de l’État des garnisons). En septembre 1814, Napoléon, accompagné de Pons et de Bertrand, voulut visiter le sanctuaire.

Localisation : Località Monserrato (Portoazzurro)

Musée minéralogique MUM

Si l’économie de l’île repose aujourd’hui sur le tourisme, il n’en reste pas moins que les habitants de San Piero et de la côte ouest (Pomonte) ont vécu et continuent de vivre de leur granit et de leur marbre.

Localisation : San Piero in Campo

Port et tour de la marina de Marciana

Visite du port où Maria Walewska a débarqué et de la tour de guet armée visitée par Napoléon lui-même en 1814.

Localisation : Marciana Marina